apparent

apparent, ente [ aparɑ̃, ɑ̃t ] adj.
aparant 1155; p. prés. de apparoir
1Qui apparaît, se montre clairement aux yeux. ostensible, visible. Porter un insigne d'une manière apparente. Grossesse peu apparente. C'est très apparent (cf. Cela se voit comme le nez au milieu du visage, cela saute aux yeux). Poutres apparentes d'un plafond. Cout. Piqûre, couture apparente, décorative.
Fig. évident; clair, 1. manifeste, visible. Dangers apparents et dangers latents. Sans cause apparente. Une ruse trop apparente (cf. Cousu de fil blanc). Sans mobile apparent.
2Qui n'est pas tel qu'il paraît être, qui n'est qu'une apparence (3o). Le mouvement apparent du Soleil autour de la Terre (opposé à propre). Contradictions apparentes. Des raisons apparentes. prétendu, spécieux, supposé. Sous cet éclat apparent, il n' y a rien de solide. 1. faux, illusoire, superficiel, trompeur. Mort apparente.
⊗ CONTR. Caché, invisible, latent, 1. secret. 1. Effectif, réel, véritable, vrai.

apparent, apparente adjectif (latin apparens, apparaissant) Qui est clairement perceptible à la vue ou à l'esprit ; visible, évident : Des traces de pas très apparentes. Il a changé d'avis sans raison apparente. Dont l'aspect ne correspond pas à la réalité : Un phénomène très complexe sous son apparente simplicité. Dans une situation juridique d'apparence. Se dit d'un paramètre physique (diamètre, éclat, magnitude…) ou cinématique (vitesse, trajectoire…) d'un astre tel qu'il est perçu ou observé. ● apparent, apparente (citations) adjectif (latin apparens, apparaissant) Charles Péguy Orléans 1873-Villeroy, Seine-et-Marne, 1914 Il faut tout de même voir qu'il y a des ordres apparents qui sont les pires désordres. Notre jeunesse Gallimardapparent, apparente (expressions) adjectif (latin apparens, apparaissant) Diamètre apparent (d'un objet), angle sous lequel est vu cet objet. Puissance apparente, en courant alternatif, produit (exprimé en voltampères) de la valeur efficace U de la tension par celle I, du courant. Variable apparente, synonyme de variable liée. ● apparent, apparente (homonymes) adjectif (latin apparens, apparaissant) apparente forme conjuguée du verbe apparenter apparentent forme conjuguée du verbe apparenter apparentes forme conjuguée du verbe apparenterapparent, apparente (synonymes) adjectif (latin apparens, apparaissant) Qui est clairement perceptible à la vue ou à l'esprit ;...
Synonymes :
Contraires :
- caché
- impénétrable
Dont l'aspect ne correspond pas à la réalité
Synonymes :
- extérieur
- spécieux
Contraires :
- réel
- véritable
Diamètre apparent (d'un objet)
Synonymes :
Variable apparente
Synonymes :
- variable liée

apparent, ente
adj.
d1./d Qui est bien visible, qui apparaît clairement. Un détail apparent.
d2./d Qui n'est pas tel qu'il paraît être. La grandeur apparente du Soleil.
|| ASTRO Mouvement apparent: mouvement que paraît avoir un corps lorsque l'observateur est lui-même en mouvement. Mouvement apparent du Soleil.
|| PHYS Poids apparent d'un corps dans un fluide: différence entre le poids réel et la poussée d'Archimède.
|| DR Acte apparent: acte simulé destiné à cacher un acte réel (vente fictive dissimulant une donation, par ex.).
Héritier apparent, qui passe pour héritier sans l'être réellement, mais dont les actes antérieurs à son éviction peuvent être maintenus pour la sécurité des tiers de bonne foi.

⇒APPARENT, ENTE, adj. et subst.
A.— Qui apparaît clairement.
1. Visible, perceptible au regard ou à l'entendement. Anton. caché :
1. ... je rouvris avec une indicible émotion la lettre froissée, et je reconnus qu'une encre mystérieuse et sympathique avait tracé ces lettres apparentes seulement au contact de la vive chaleur.
A. DUMAS Père, Le Comte de Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 229.
2. Puis, elle passa dans la cuisine, l'ancienne salle commune, conservée presque intacte, avec ses poutres apparentes, ...
ZOLA, Le Rêve, 1888, p. 12.
3. Toute la face est ferme, bien modelée, d'un ton mat et chaud, teinte de bistre venue de l'imprégnation sarrasine, apparente en lui jusqu'en ses mains sèches et ses pieds étroits.
PESQUIDOUX, Chez nous, t. 2, 1923, p. 217.
Emploi subst. :
4. ... il inventait cette étape pour accroître un peu la distance entre l'apparent et le clandestin.
GIDE, Si le grain ne meurt, 1924, p. 592.
Qui soit visible ou perceptible. Sans but, sans effort, sans résultat apparent; sans cause, sans raison apparente :
5. ... la chatte se mit, sans motif apparent, à me sourire.
COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 31.
DR. Servitude apparente, non apparente. ,,Les servitudes apparentes sont celles qui s'annoncent par des ouvrages extérieurs, tels qu'une porte, une fenêtre, un aqueduc. Les servitudes non apparentes sont celles qui n'ont pas de signe extérieur de leur existence, comme, par exemple, la prohibition de bâtir sur un fonds, ou de ne bâtir qu'à une hauteur déterminée.`` (Code civil, 1804, p. 126).
2. [Le plus souvent au compar., au superl. ou avec un adv.] Qui attire les regards, remarquable.
a) Vieilli. [En parlant d'une pers.] En vue, éminent :
6. Un homme moins apparent encore, mais qui gagne du terrain dans l'opinion, c'est M. le Comte de Cavour.
GOBINEAU, Correspondance [avec Tocqueville], 1851, p. 183.
b) [En parlant d'un inanimé et spéc., d'un lieu] Particulièrement visible :
7. Deux mille affiches avaient été mises depuis trois jours aux endroits les plus apparents de Paris.
BALZAC, César Birotteau, 1937, p. 256.
B.— Qui n'est pas tel qu'il apparaît.
1. [En parlant d'un inanimé abstr.] Sur lequel nous nous abusons; faux, illusoire, superficiel. Anton. réel, profond :
8. Il n'est plus question d'amour, mais d'une simple amitié, plus apparente au fond que réelle.
CONSTANT, Journaux intimes, 1814, p. 422.
9. Ne nous laissons pas duper par une apparente analogie entre les choses de la nature et les choses humaines.
BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 196.
10. La Germanie a été civilisée et christianisée malgré elle, et le succès de Charlemagne fut plus apparent que profond.
BAINVILLE, Histoire de France, t. 1, 1924, p. 37.
2. Qui recouvre ou dissimule quelque chose. Calme, désordre, ordre apparent :
11. Sa sérénité était pleine de trouble; et, sous sa paix apparente, dormait une angoisse séculaire.
R. ROLLAND, Jean-Christophe, L'Aube, 1904, p. 91.
3. Domaines techn. Dont on n'a par l'observation que des indications approximatives ou inexactes. Vitesse apparente.
a) ASTRON. et PHYS.
Diamètre apparent. ,,Angle sous lequel un observateur aperçoit un objet, ou du moins sa plus grande dimension.`` (UV.-CHAPMAN 1956, s.v. diamètre) :
12. Ce diamètre apparent du soleil, qui est à peu près sur la terre d'un demi-degré céleste, pourrait y servir de mesure fixe et constante.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Harmonies de la nature, 1814, p. 352.
Distance apparente de deux objets, de deux astres. Angle formé par les rayons visuels qui vont de notre œil à chacun des astres ou des objets.
Rem. Attesté à partir de Lar. 19e.
Éclat apparent :
13. Si l'étude qualitative du rayonnement lumineux total, ou éclat apparent, est d'origine ancienne, son étude quantitative est au contraire liée aux progrès de la photométrie.
Hist. gén. des sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 143.
Hauteur apparente d'un astre. Angle formé par la ligne de l'horizon et le rayon visuel aboutissant au centre de l'astre. Anton. hauteur vraie (qui tient compte de la réfraction atmosphérique qui relève l'astre vers le zénith).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. de Ac. Compl. 1842 à QUILLET 1965.
Horizon apparent. Ligne irrégulière de la surface terrestre qui constitue, à l'œil nu, la séparation entre la terre et le ciel. Anton. horizon vrai. Plan passant par l'observateur et perpendiculaire à la surface de la terre.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., QUILLET 1965.
Lieu apparent d'un astre, d'un objet. Endroit où l'œil humain peut situer un astre, un objet vu à travers un milieu réfractant les rayons lumineux. Anton. lieu vrai (où est réellement situé l'astre, l'objet).
Mouvement apparent. Mouvement fictif attribué à un corps par un spectateur subissant des impressions visuelles dues à son propre mouvement ou au mouvement même du corps. Mouvement apparent du soleil, de la lune :
14. ... l'hypothèse de Copernic, comparée à celle de Ptolémée, expliquait les mouvements apparents du système planétaire d'une manière plus simple, plus satisfaisante pour la raison, et partant plus probable. Enfin, il y a des circonstances qui peuvent nous donner la certitude que les mouvements relatifs et apparents proviennent du déplacement réel de tel corps et non de tel autre.
COURNOT, Essai sur les fondements de nos connaissances, 1851, p. 5.
Rem. Attesté ds tous les dict. généraux.
b) BIOL. Mort apparente. État d'un organisme dont nous croyons à tort, d'après certains signes, qu'il a cessé de vivre :
15. ... il y a dans le premier groupe [comprenant les arbres à feuilles caduques] engourdissement, léthargie, repos ou même mort apparente, pendant une partie de l'année.
É.-A. CARRIÈRE, Pépinières, 1878, p. 99.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. de Ac. 1878 à QUILLET 1965 et ds Méd. Biol. t. 2 1971.
c) BRASSERIE. Extrait apparent d'une bière. ,,... extrait pour 100 grammes (...) de bière, déterminé indirectement en prenant la densité de la bière privée de son acide carbonique (...) mais contenant encore son alcool...`` (E. BOULLANGER, Malterie, brasserie, 1934, p. 438).
d) DR. Héritier apparent. ,,Personne qui est en possession d'une hérédité et passe pour héritier aux yeux de tous, alors qu'il est ultérieurement établi que cette succession revient à une autre personne.`` (CAP. 1936, s.v. héritier).
e) ÉLECTRICITÉ
Puissance apparente. ,,En courant monophasé, produit du courant efficace I ampères par la force électromotrice ou la tension efficace U volts, soit UI; en courant diphasé, UI ; en courant triphasé, UI ∛.`` (Lar. encyclop.).
Rem. Attesté ds A. FRÜHLING, Cours d'électr., Paris, Dunod, t. 2, 1966, p. 47.
Résistance apparente. ,,Quotient de la valeur de la tension efficace (ou maximale) à laquelle on soumet un circuit, par l'intensité efficace (ou maximale) du courant alternatif qui le traverse.`` (Lar. encyclop., s.v. apparent et impédance, son synon.).
f) GRAMM. Sujet apparent. Pronom il ou ce dans les tournures impersonnelles. Anton. sujet réel (ou logique) :
16. Quand je dis qu'il me manque dix francs, j'emploie une tournure impersonnelle dans laquelle « il » est le sujet apparent de « manque ».
DAGN. 1965.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop.
g) LING. Mot apparent. Dans une langue agglutinante, il n'existe que des mots apparents (autonomie momentanée) puisqu'ils sont susceptibles de se souder les uns aux autres (cf. MAR. Lex. 1933).
h) OPTIQUE
Contour apparent. ,,Ligne extrême d'une figure vue en perspective ou en projection cylindrique.`` (UV.-CHAPMAN 1956, s.v. contour apparent).
Profondeur apparente. ,,Si l'on regarde un liquide d'un point situé au-dessus de sa surface libre, la distance apparente du fond à la surface est inférieure à la profondeur réelle, en raison de la réfraction de la lumière, le rapport profondeur réelle/profondeur apparente, étant égal à l'indice de réfraction du liquide.`` (UV.-CHAPMAN 1956, s.v. profondeur apparente).
i) PHYS. Dilatation apparente d'un liquide. ,,La dilatation observée directement est la dilatation apparente, puisque le récipient contenant le liquide se dilate aussi.`` (UV.-CHAPMAN 1956, s.v. dilatation).
PRONONC. :[], fém. [-]. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1155 adj. aparant « qui se montre visible (d'un inanimé) » (WACE, Rou, Richel. 375, f° 231g ds GDF. : Au matin, a l'aube aparant); 1534 aparent (RABELAIS, Gargantua, I, 1 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 348); b) 1155 aparant « évident » (WACE, Rou, 2e p., 2538, Andresen ds GDF.); 1375 aparent (ORESME, Livre Du ciel et du monde, 14a 8-9 ds Menut et Denomy, Medieval studies V, 297); 1370 il est apparent « il est évident » (J. FROISSART, Chron., I, part. I chap. 227 ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 349a); c) fin XIIIe-début XIIIe s. p. ext. aparanz « (d'une pers.) qui est en vue, considérable, importante » (WACE, Brut, ms. Munich., 373, Vollm. ds GDF.); 1559 apparent « (d'une chose) id. » (DE LA NOUE, Discours politiques et militaires, XXVI ds Dict. hist. Ac. fr. t. 3, p. 349) — 1878, Ac.; 2. a) 1413 adj. apparent « ce qui semble vrai, probable » (JUV. DES URS., Hist. de Charles VI, Michaud ds GDF. : Ladite proposition fut condamnée, et dit et prononcé par ledit evesque qu'elle n'estoit pas recevable ny apparente); 1559 « qui n'est pas tel qu'il paraît être » (AMYOT, Lucull. 26 ds LITTRÉ : Cherchant quelque occasion apparente de nous faire la guerre); 1690 astrol. (FUR. : [...] on dit que le vrai lieu d'un astre est éloigné du lieu apparent par la distance de la paralaxe); utilisé dans de nombreux sens spéciaux (v. Encyclop. 1751); b) av. 1679 emploi subst. apparent « ce qui paraît, air » (CARDINAL DE RETZ, Mémoires ds Dict. hist. Ac. fr., p. 351 : La prudence est celle de toutes les vertus, sur laquelle le commun des hommes distingue moins l'essentiel de l'apparent); emploi ,,omis`` par les dict. d'apr. BESCH., ,,peu usité`` d'apr. Lar. 19e.
D'abord aparant, part. prés. de aparoir, évincé par apparen empr. au part. prés. lat. apparens de apparere (v. apparoir étymol.).
STAT. — Fréq. abs. littér. :2 125. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 700, b) 2 230; XXe s. : a) 2 912, b) 3 786.
BBG. — CAP. 1936. (s.v. héritier). — DAGN. 1965. — Encyclop. méthod. Mécan. t. 1 1782. — Forest. 1946. — LAF. Suppl. 1878. — LAL. 1968. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MIQ. 1967. — NOËL 1968. — NOTER-LÉC. 1912. — SOÉ-DUP. 1906. — UV.-CHAPMAN. 1956.

apparent, ente [apaʀɑ̃, ɑ̃t] adj.
ÉTYM. 1155, aparant; aussi « important », en moy. franç.; p. prés. de apparoir.
1 (Concret). Qui apparaît, se montre clairement aux yeux. Visible, ostensible. || Porter un insigne d'une manière apparente. || Les bourgeons sont déjà apparents. || Il y a des procédés pour rendre plus apparente l'écriture des vieux manuscrits (Académie). || Grossesse peu apparente. || La chose est très apparente (→ Cela se voit comme le nez au milieu du visage).
1 Le nez est la partie la plus avancée et le trait le plus apparent du visage (…)
Buffon, Hist. nat., Homme.
2 L'éducation ne se borne pas à rendre apparentes des puissances cachées qui ne demandaient qu'à se révéler.
É. Durkheim, Éducation et Sociologie, p. 51, in Lalande.
Loc. Poutre apparente. || Solives (cit. 2) apparentes.
N. m. (1679). || L'apparent : le visible.
Spécialt, dr. || Servitudes apparentes, non apparentes, selon qu'elles sont ou ne sont pas indiquées par des signes extérieurs.
2 (1413). Abstrait. Évident. Clair, manifeste, visible. || Dangers apparents et dangers latents. || C'est apparent, cela tombe sous le sens. || Son bon droit est apparent, très apparent. Incontestable. || Sans cause apparente. || Une ruse, une manœuvre trop apparente (→ Cousu de fil blanc). — ☑ Loc. Sans mobile apparent : sans raison immédiatement décelable (de commettre tel délit).
3 Jamais prévention n'a été fondée sur des raisons plus apparentes que celle du Roi contre tout ce qui s'appelle jansénisme.
Racine, Port-Royal, 1.
3 Littér. Qui n'est pas tel qu'il paraît être; qui n'est qu'une apparence (3.). || Contradictions apparentes. || Une raison apparente. Prétendu, spécieux, supposé. || Sous cet éclat apparent, il n'y a rien de solide. Artificieux, 1. faux, illusoire, superficiel, trompeur.
4 (…) des raisons apparentes, de spécieux prétextes, ou ce qu'ils appellent une impossibilité de le pouvoir faire (…)
La Bruyère, les Caractères, VIII, 29.
5 Ces âmes artificieuses, qui, sous le voile d'une dévotion apparente, cachent, ou le venin d'une doctrine corrompue, ou le dérèglement d'une conduite criminelle.
Bourdaloue, Sermon 7e dim. ap. Pentecôte, Sur l'hypocrisie.
6 Combien de vertus apparentes cachent souvent des vices réels ! le sage est sobre par tempérance, le fourbe l'est par fausseté.
Rousseau, Lettre à M. d'Alembert.
7 Les lois humaines sont fondées sur l'utilité, et ce n'est peut-être qu'une utilité apparente et illusoire, car on ne sait pas naturellement ce qui est utile aux hommes, ni ce qui leur convient en réalité.
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, p. 126.
8 Cette hésitation apparente signifiait une volonté arrêtée (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XI, p. 110.
9 (…) le contraste entre la sérénité apparente de ce paysage, de cette maison, et les drames secrets que l'on y devine.
A. Maurois, le Cercle de famille, p. 277.
4 Sc. (aux sens 1. et 3.). || Diamètre apparent de qqch., d'un astre : angle sous lequel on aperçoit sa plus grande dimension. || Le diamètre apparent du soleil.Distance apparente entre deux objets, deux astres : angle formé par les rayons visuels partant de l'œil de l'observateur vers chacun des deux objets observés.Contour apparent : la ligne extrême aperçue en perspective ou en projection.Hauteur apparente d'un astre (opposé à hauteur vraie) : angle que fait avec l'horizon le rayon visuel aboutissant au centre de l'astre.Horizon apparent (opposé à horizon vrai) : irrégularité de la surface de la terre qui semble constituer pour l'œil la séparation entre le ciel et la terre.Lieu apparent de qqch., d'un astre, endroit où celui-ci semble se situer à travers un milieu qui réfracte les rayons lumineux.Mouvement apparent d'un astre (opposé à mouvement propre). || Mouvement apparent du système planétaire, du soleil, de la lune : déplacement produit par le mouvement de l'observateur (dû à la rotation terrestre).
Profondeur apparente (opposé à profondeur réelle), en parlant d'un liquide observé à la perpendiculaire : distance du fond à la surface, déterminée par l'œil, inférieure à la distance réelle.Puissance apparente d'un courant monophasé. || Résistance apparente.
10 (…) la grandeur apparente d'un objet varie avec sa distance apparente, ou sa couleur apparente avec les souvenirs que nous en avons (…)
Merleau-Ponty, Phénoménologie de la perception, p. 14.
Mort apparente. 1. Mort.
Dr. || Héritier, mandataire apparent, qui passe pour tel aux yeux de tous.
Gramm. || Sujet apparent (opposé à sujet réel), dans les tournures impersonnelles sous la forme il ou ce.
CONTR. Caché; invisible, latent, secret. — Effectif, réel, véritable, vrai.
DÉR. Apparemment.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • apparent — ap·par·ent adj 1: capable of being easily seen, perceived, or discovered apparent defects apparent ambiguity 2: having a right to succeed to a title or estate that cannot be defeated 3: appearing to one s senses and esp. one s vision or to one s… …   Law dictionary

  • apparent — apparent, ente (a pa ran, ran t ) adj. 1°   Visible, évident, manifeste. Des vices apparents. Bourgeon bien apparent. •   Apparent et croyable attentat, ROTR. Bélis. IV, 1. •   Il est apparent qu ils [M. le duc du Maine et Mme de Maintenon]… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Apparent — Ap*par ent, a. [F. apparent, L. apparens, entis, p. pr. of apparere. See {Appear}.] 1. Capable of being seen, or easily seen; open to view; visible to the eye; within sight or view. [1913 Webster] The moon . . . apparent queen. Milton. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • apparent — APPARENT, ENTE. adj. Qui est visible, évident, manifeste. On dit qu il est riche en argent; mais de bien apparent on ne lui en voit point. Il n a aucun bien apparent sur lequel on puisse asseoir une hypothèque. Son droit est apparent, très… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • apparent — 1 *evident, manifest, patent, distinct, obvious, palpable, plain, clear Analogous words: discernible, noticeable (see corresponding verbs at SEE): *perceptible, ponderable, tangible, appreciable Antonyms: unintelligible Contrasted words: *obscure …   New Dictionary of Synonyms

  • apparent — Apparent, [appar]ente. adj. v. Qui est visible, évident, manifeste. Cet homme a beaucoup de bien apparent. son droit est apparent. Il signifie aussi, Qui paroist beaucoup, qui est notable, considerable entre les autres. Il s adressa au plus… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Apparent — Ap*par ent, n. An heir apparent. [Obs.] [1913 Webster] I ll draw it [the sword] as apparent to the crown. Shak. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • apparent — (adj.) late 14c., from O.Fr. aparant evident, obvious, visible, from L. apparentem (nom. apparens) visible, manifest, prp. of apparere (see APPEAR (Cf. appear)). First attested in phrase heir apparent (see HEIR (Cf. heir)). Meaning superficial is …   Etymology dictionary

  • apparent — [adj1] seeming, not proven real credible, illusive, illusory, likely, ostensible, outward, plausible, possible, probable, semblant, specious, superficial, supposed, suppositious; concepts 552,582 Ant. doubtful, dubious, equivocal, hidden,… …   New thesaurus

  • apparent — [ə per′ənt, əpar′ənt] adj. [ME aparaunt < OFr aparant < L apparens, prp. of apparere, APPEAR] 1. readily seen; visible 2. readily understood or perceived; evident; obvious 3. appearing (but not necessarily) real or true; seeming: See also… …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.